Loading Search Results...

There are no results for your search term.

02.02.2021

Rapport SIRIS 2020 : aperçu complet et transparent de l’implantation de prothèses de hanche et de genou

Le rapport SIRIS 2020 évalue les données du registre des implants de hanche et de genou, qui sont collectées à l'échelle nationale dans tous les hôpitaux suisses. Il contient des analyses complètes des implants et des interventions médicales et couvre donc l’ensemble du processus de l’implantation. Les taux de révision à 2 ans pour les prothèses totales de hanche et de genou primaires sont publiés en ligne par hôpital de manière transparente pour la première fois.

Depuis 2012, plus de 235 000 implants de hanche et de genou primaires et plus de 30 000 révisions[1] ont été enregistrés dans le Registre des implants SIRIS hanche et genou. Grâce à la longue période d’observation et à l’analyse des données systématique, le registre SIRIS sert d’instrument d’apprentissage continu aux associations professionnelles, aux fabricants et aux médecins. Les analyses sont développées en continu et publiées dans les rapports SIRIS annuels. SIRIS apporte ainsi une contribution importante à la qualité de traitement et au développement de la médecine des implants. L’objectif est d’optimiser continuellement la qualité et l’utilité pour les patientes et les patients.

Taux de révision à 2 ans des implants de hanche et de genou implantés

Le rapport SIRIS 2020 couvre l’ensemble du processus d’implantation et présente les informations actuelles à propos des modèles de prothèses, des techniques d’opération et des données démographiques des patients. L’accent est mis sur les taux de révision dans les deux ans qui suivent la première intervention chirurgicale. Ce taux est particulièrement pertinent car il donne des indications sur la qualité des produits implantés et des interventions chirurgicales. Pour le rapport, toutes les prothèses primaires implantées entre le 01/07/2014 et le 30/06/2018 ont été analysées et les révisions éventuelles ont été observées jusqu’au 30/06/2020. Pour cette période, le taux de révision à 2 ans est de 2,5 % pour les prothèses totales de hanche et de 3,4 % pour les prothèses totales de genou. En comparaison internationale, les taux de révision des prothèses de hanche sont comparables. Les taux de révision pour les prothèses de genou sont légèrement supérieurs à ceux des autres registres.

17 systèmes d’implants présentent un taux de révision à 2 ans élevé, mais ils ne sont pas corroborés par les statistiques dans tous les cas. Un taux élevé peut avoir de nombreuses raisons possibles. Celles-ci peuvent être liées au produit, au chirurgien, au suivi ou au comportement des patientes et patients après l’intervention chirurgicale. Les fabricants ainsi que les hôpitaux et cliniques ont été informés dès fin 2020 des valeurs aberrantes[2] afin qu’ils puissent en étudier les causes spécifiques de manière ciblée.

Première publication transparente du taux de révision à 2 ans au niveau de l’hôpital

En Suisse, plus de 150 hôpitaux proposent des interventions de remplacement d’articulations de hanche et de genou. En 2019, ils ont enregistré environ 94 % des prothèses de hanche et environ 97 % des prothèses de genou dans le registre SIRIS. Le nombre moyen d’opérations par hôpital est resté stable sur le long terme. On constate qu’un nombre relativement faible de grands hôpitaux réalisent la plupart des interventions chirurgicales.

Les évaluations au niveau de l’hôpital sont publiées de manière transparente pour la première fois sur le portail Web de l’Association nationale pour le développement de la qualité dans les hôpitaux et cliniques, l’ANQ. Des graphiques en entonnoir représentent les taux de révision à 2 ans ajustés au risque pour les prothèses totales de hanche et de genou primaires par hôpital. Les taux de la plupart des hôpitaux se situent dans la même plage. Il y a cependant des exceptions et les opérations du genou semblent présenter davantage d’écarts que les opérations de la hanche.

[1] Une révision est une intervention chirurgicale secondaire sur l’articulation de la hanche ou du genou, au cours de laquelle la prothèse complète ou au moins une partie de la prothèse est retirée et/ou remplacée.
[2] Une valeur aberrante désigne un implant dont le taux de révision est deux fois supérieur à celui du groupe de produits.

Rapport avec graphiques

GLOSSAIRE ANQFermer

GLOSSAIRE ANQ Vers le glossaire complet